Enquête publique

L'enquête publique est le seul moment démocratique dans l'élaboration d'un PLU.

Notre but a été tout d'abord d'informer les Ignissois. Voir l'article
"informer les Ignissois"

Nous avons ensuite poussé les Ignissois à s'exprimer lors de l'enquête publique afin
d'obtenir des modifications sensibles du projet de PLU.

Nous l'avons fait avec les AVB et l'ADEVE, nos amis du Coeur d'Igny, très mobilisés autour des Brûlis, et nos amis de la rue des Bourdonnais qui ont tous largement participé à nos actions et à l'enquête publique.

  • Les Ignissois se sont mobilisés de façon exceptionnelle :

Nous avons réuni 535 lettres souvent très argumentées,
presque toutes en défaveur du projet de PLU.

Les seules lettres en faveur du PLU sont arrivées très tard, quelques unes en reproduisant des modèles donnés à l'avance !


Quelques lettres sont arrivées au secrétariat de l'AJI le samedi matin et ont été déposées le samedi avant midi (date buttoir de dépôt), d'autres sont arrivées un peu tard : ces lettres là n'ont pas été comptabilisées par le commissaire enquêteur.

Toutefois, la lecture de l'ensemble des autres lettres (près de 500) et la prise en compte de leur contenu a représenté
un travail considérable pour le commissaire enquêteur.


  • Les conclusions du commissaire enquêteur :

- Notons qu'après écoute des demandes des Ignissois au cours de l'enquête publique, lecture des nombreuses lettres remises par les Ignissois et lecture du dossier remis par l'AJI.

Voir l'article "propositions AJI Dossier PLU", le commissaire enquêteur n'a pas retenu la totalité des propositions des associations.

Il a fait, comme c'était sa mission, sa propre synthèse et rendu ses propres conclusions dont certaines, à travers la Réserve 2, sont plus protectrices que les demandes des associations.

- Notons aussi les remarques du préfet au sujet des zones Na, en particulier dans la zone classée de la Bièvre.