Historique Editorial
Août 2011


UNE AVANCEE DEMOCRATIQUE

Igny se devait d'établir un Plan Local d'Urbanisme. Le Conseil Municipal a confié à une équipe très restreinte le soin d'élaborer un premier projet. Rien que de très normal, légitime et souhaitable. Mais cette équipe, pour compétente qu'elle puisse être, n'est pas allée au devant des citoyens pour connaître leur opinion, leurs désirs et leur propre vision de l'avenir d'Igny. Elle a travaillé en circuit fermé.

Si bien que lorsque "son" projet a été présenté aux Ignissois, fort discrètement d'ailleurs, certains d'entre nous se sont alarmés sur plusieurs failles et évidentes questions que ces propositions soulevaient. Les citoyens, de tous bords politiques, regroupés ou non en association comme celle de l'AJI, ont manifesté immédiatement leurs réticences ou oppositions sur de nombreux points.

Nous estimons avoir été peu écoutés, à défaut d'avoir été entendus, par la majorité municipale. Aucune modification de substance n'a été proposée. Il nous a fallu manifester avec une certaine vigueur nos positions. Ce n'est que grâce à l'enquête publique, procédure démocratique par essence, que le commissaire enquêteur, lui, a bien reçu, perçu, et compris, nos interrogations et propositions, justifiées, précises, concrètes, mesurées et adaptées. 

Ainsi le commissaire enquêteur a-t-il rendu compte cet été de ses conclusions, tout  fait conformes à ce qui a été écrit et répété sans excès, sans acrimonie et sans polémique, par un très grand nombre d'Ignissois en juin dernier.

Vous trouverez la synthèse de son épais rapport sur notre site.  ICI

Dès lors, il ne fait pour nous aucun doute que le Conseil Municipal saura modifier son projet en intégrant les propositions ainsi avancées, comme Madame le Maire s'y est engagée. Il n'est aucun besoin de lancer et de rebâtir un nouveau projet de PLU, mais de modifier dans le sens souhaité le projet initial.
Le commissaire enquêteur a sérieusement préparé la voie par ses recommandations.

Ce sera alors le résultat d'une véritable ouverture et réussite démocratique.
Nous serons bien sûr extrêmement attentifs à toutes les modifications indispensables à apporter au projet de PLU actuel.
Nous vous en rendrons compte avant le vote prévu du PLU au Conseil Municipal, et particulièrement lors de l'assemblée générale de l'AJI prévue fin septembre. 

Guillaume Cruse
Président de l'AJI.




Juin 2011

REPORT DE L’EXAMEN DU PLU PAR LE CONSEIL MUNICIPAL

 

L’examen d’un nouveau projet de PLU et son vote par le Conseil Municipal ont été renvoyés à l’automne. Aucune date n’a encore été fixée pour ce nouvel examen. Il dépendrait, en effet, de la réception par la municipalité des conclusions du Commissaire-enquêteur et des modifications subséquentes à apporter au projet actuel du PLU.

L’AJI SE FELICITE D’UN TEL REPORT.

C’est une décision de la mairie que nous saluons et dont nous prenons favorablement acte.

 

Toutefois, nous voulons souligner deux points :

 

1)    Si un tel report est nécessaire, c’est que le Commissaire-enquêteur n’a pas eu le temps d’examiner dans le calendrier imparti l’ensemble des doléances et propositions que de très nombreux Ignissois sont venus écrire dans les cahiers de l’enquête. En outre, un grand nombre de lettres a également été envoyé au Commissaire qui complète ces mêmes propositions et dont il veut tenir compte.

 

Or, c’est bien parce que nous nous sommes mobilisés, l’AJI, les AVB, l’ADEVE et de nombreux Ignissois individuellement, que le projet initial de PLU a été fermement et légitimement discuté et contesté après son étude attentive.

 

La municipalité pensait sans doute que tout ceci ne serait qu’une formalité puisqu’elle a programmé un calendrier extrêmement serré entre l’information du public, l’enquête et le vote. Le débat public a démontré que les Ignissois étaient beaucoup trop attachés à l’avenir de notre commune pour accepter un tel projet sans son examen approfondi.

 

Nous nous félicitons de cette mobilisation et, donc, que la mairie entende nos revendications.

 

2)    Car la municipalité est plus fondée à reconnaître que ce n’est pas dans l’attente du rapport du Commissaire-enquêteur qu’elle doive sursoir à statuer, mais devant l’opposition d’une forte majorité de ses habitants quant au projet proposé.

 

L’équipe municipale en charge des questions d’urbanisme, dont nous ne contestons pas la capacité ni la volonté d’un travail approfondi et démocratique, doit aller au-devant des souhaits et revendications de ses concitoyens, indépendamment même des conclusions du Commissaire-enquêteur. Une mairie n’est pas seulement tenue par d’éventuelles autorités administratives supérieures, mais elle l’est, avant tout, par le service auquel elle est engagée auprès de ses administrés. Et, en l’occurrence, la population d’Igny a manifesté de façon exemplaire à l’occasion de l’examen du PLU, son désir d’une politique urbaine modifiée par rapport à celle initialement proposée.

 

Il faut préciser que les propositions de l’AJI ne sont que des modifications et des aménagements faits à certaines dispositions du projet initial du PLU. Il ne s’agit pas d’une opposition globale et frontale à ce projet. Ce que nous proposons est tout-à-fait sensé, fondé, étudié et équilibré, mais essentiel pour conserver à Igny son caractère convivial, tout en reconnaissant une nécessaire adaptation au contexte urbain actuel de l’Ile-de-France.

 

Il est, dès lors, légitime que la mairie tienne compte des propositions de ses concitoyens sans que nul ne soit mis en cause dans ce dialogue fructueux pour l’avenir de notre commune.



Mai 2011

BRAVO et MERCI

Chers amis

 

L’enquête publique sur le PLU est close depuis samedi midi.

Grâce à l’exceptionnel dévouement de certain(e)s d’entre nous, nous avons réussi une sensibilisation et une mobilisation sans précédent sur Igny.

 

En quelques semaines, l’AJI s’est accrue de plusieurs centaines d’adhérents. Elle s’est concertée avec d’autres associations (ADEVE, AVB, Les amis du cœur d ‘Igny…) et a représenté une véritable nouvelle force citoyenne sur notre commune.

 

Près de 2 800 personnes ont signé la pétition réclamant des changements précis dans certaines dispositions du projet actuel de PLU. Cette pétition a été remise officiellement le jeudi 28 avril au Commissaire-enquêteur.

 

De même lui avons-nous remis 124 lettres d’Ignissois lui présentant des demandes de modifications à l’égard du projet de la mairie. Plus important encore, quelques 366 personnes sont venues écrire, dans les cahiers du Commissaire, leurs doléances sur la façon dont la politique urbaine est menée par l’équipe municipale et elles ont proposé des aménagements concrets et précis au projet de PLU. Cela fait 488 lettres plus quinze lettres arrivées un peu tard, mais qui ont été envoyées directement au commissaire : total 505 lettres concernant le PLU.

 

Nous avons également remis au commissaire enquêteur un dossier technique concernant les incohérences du PLU, la désinformation dont les Ignissois ont été victimes, et les demandes de l’AJI concernant ce PLU.

 

Ce même jeudi 23, nous avons signalé au Commissaire-enquêteur qu’une seule personne, je précise bien une seule personne, s’était réellement et publiquement manifestée à ce jour en faveur du PLU de la mairie. A la suite de quoi, la municipalité constatant avec quelque émoi, cet incroyable désaveu à son égard, a voulu rattraper sa bévue et improviser une nouvelle stratégie. Elle a incité certains de ses concitoyens à aller écrire au plus vite dans les cahiers, leur approbation du PLU, en leur dictant quelques textes-type à faire valoir.

 

De même, les trois sections locales des partis de la majorité politique ont cru bon de produire en fin de semaine, un tract proclamant les bienfaits du projet de PLU et dénonçant nos légitimes revendications en les caricaturant. Ce tract est totalement « à côté de la plaque » à notre égard. En premier lieu, parce que nous ne sommes pas opposés au PLU en tant que tel, mais hostiles au projet tel qu’il est présenté. Ensuite, parce que notre dénonciation n’est pas politique mais technique et pratique. Nous faisons des propositions d’amendements précis et logiques, car nous œuvrons pour une politique urbaine équilibrée, efficace et viable pour nous tous, quelles que soient nos opinons politiques personnelles.

 

Mais attention, notre MOBILISATION REUSSIE DANS LE CADRE DE L’ENQUÊTE PUBLIQUE N’EST QU’UN PREMIER ROUND ! Il faut continuer à se mobiliser pour faire valoir nos demandes de modifications dès que le Commissaire-enquêteur aura rendu ses conclusions.

 

Nous irons jusqu’au bout, non seulement en mobilisant les Ignissois, les personnes publiques associées et les élus à plus haut niveau, mais en allant devant le Tribunal administratif si nécessaire et en usant tout autre moyen légal à notre disposition.

 

Il faut savoir que, quels que soient les résultats aussi favorables qu’ils puissent être à l’égard de nos propositions,  il nous faudra rester mobilisés de longues années durant pour veiller à ce que les principes acquis, grâce à notre mobilisation, ne soient pas subrepticement modifiés à l’avenir.

 

RESTONS VIGILANTS ET MOBILISES pour l’immédiat et dans l’avenir pour qu’Igny reste le village que nous aimons et  devienne la ville que nous souhaitons.





Mars 2011

Grâce à une distribution exceptionnelle de tracts d’information, nous avons pu accueillir plus de 200 personnes au lycée Saint-Nicolas samedi 12 mars pendant 2 h ½.

Nous avons pu présenter l’AJI et le travail qu’elle accomplit pour faire évoluer le projet de PLU. En effet, ce projet sous sa forme actuelle inquiète  légitimement une grande majorité des habitants d’Igny.

Grâce au travail très approfondi de notre Secrétaire, appuyée par son « conseiller informatique », nous avons présenté le projet de PLU et ses conséquences. Un résumé de ce diaporama sera disponible sur notre site d’ici quelques jours.

Consultez notre site pour vous aider à mieux vous mobiliser et à motiver votre réponse à l’enquête publique qui va se dérouler du vendredi 25 mars au samedi 30 avril 2011. 

Vous pouvez aller à la mairie tous les jours de la semaine à partir du 26 mars pour remplir la cahier ouvert pour recevoir vos critiques et propositions.
Vous pouvez rencontrer l'enquêteur personnellement pendant les 5 demi-journées prévues à cet effet (Voir rubrique "Equête publique").

Il est impératif de faire cette démarche pour que votre avis soit pris en compte, en plus de la signature de la pétition.

Incitez également vos connaissances et voisins à se mobiliser pareillement. Nous sommes tous concernés, quel que soit le quartier où nous habitons. Vous trouverez la position de l’AJI à l’égard du PLU, et les propositions de modifications auxquelles nous aspirons, à la rubrique PETITION de notre site.

Ensemble nous parviendrons à faire évoluer ce PLU. Nous en sommes tous responsables.


Je voudrais préciser à nouveau ce que j’ai dit en conclusion de mon intervention du samedi 12 mars.

- Nous ne sommes pas contre la modernisation de notre ville, ni son amélioration et son aménagement, ni son insertion régionale ;
- Nous ne sommes pas des nostalgiques du passé ;
- Nous voulons une politique à la hauteur de la vallée de la Bièvre et nous sommes soutenus par les Amis de la Vallée de la Bièvre;
- Nous voulons garder, voire cultiver, le caractère d’espace villageois, convivial, esthétique, écologique d’Igny qui nous a fait choisir  ce lieu pour y vivre.

Notre Conseil municipal doit écouter ses concitoyens et s’en faire l’avocat. Il n’a pas à se plier, ou pire à faire du zèle par rapport aux orientations de quelques technocrates franciliens, sous le seul angle d’une urbanisation/bétonnisation à outrance. Il a encore moins à se plier au  DIKTAT des promoteurs immobiliers qui déjà aiguisent leurs dents. Notre Conseil municipal a à être solidaire de ses habitants, à prendre fait et cause pour eux et à tout faire pour éviter la banalisation et l’alignement d’Igny sur un ensemble urbain dépersonnalisé et banalisé.

Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour cette réunion et qui continuent à le faire.

Nous nous sommes engagés à promouvoir un Igny nouveau dans l’intérêt de tous ses habitants. Nous vous incitons à nous rejoindre pour cette belle cause.

Guillaume Cruse
Président de l’AJI