Impact sur la ville

La mise en oeuvre du PLU voté par l'ancienne municipalité aboutit aux conséquences suivantes :

Le règlement du PLU voté par l'ancienne municipalité se combine avec plusieurs projets immobiliers importants de la mairie ( Ruchères, Langevin Wallon, Bellevue, Brûlis, Trois Arpents, ...)
Les promoteurs démarchent activement auprès des particuliers et des agences.

Par ailleurs, on voit proliférer les divisions de terrains en très petites parcelles sur lesquelles sont construites des maisons importantes avec seulement 20% d'espaces verts.

Cet ensemble permet une augmentation de la population qui n'est en aucun cas maîtrisée et dépassera rapidement les 12 000 habitants.
D'autre part, la population ammenée par un nouvel habitat (appartements dans de petits collectifs) sera différente de celle qui habite actuellement Igny : plus jeune avec de jeunes enfants.

Les besoins et les flux qui en découleront doivent être prèvus :

- au niveau des écoles et crèches (pour l'instant la mairie n'a pas fait de prévisions au delà de trois ans et ne conserve pas les terrains qui servent de réserve immobilière pour la commune).

- au niveau des flux de circulation : des mesures viennent d'être faites. Elles minimisent l'impact de Langevin Wallon et ne tiennent pas compte des Ruchères, ni des autres projets..., et pas davantage de la densification générale d'Igny).

- au niveau du stationnement : le commissaire enquêteur a relevé des problèmes de stationnement dans toutes les rues d'Igny.
Ces problèmes seront particulièrement aigus dans un rayon de 500m autour de la gare et près des zones d'habitat collectif aidéune seule place de parking est prévue par logement. Cela aboutira immanquablement à du parking sauvage, car les ménages possèdent en moyenne 1,6 véhicules par foyer.


- au niveau de l'assainissement :
Des problèmes d'inondations qui n'existaient pas, sont apparus après  la construction de petits collectifs, par exemple rue Carnot. D'autres avec la construction des parkings en double sous sol de la place de la Ferme.

Le bétonnage des sols (bâtiments, parkings, accès) qui résultera de la densification va limiter l'absorption des pluies par le sol, de même que l'augmentation du volume des eaux usées liée à l'augmentation très importante du nombre de logements, va profondément modifier les besoins à Igny et saturer les réseaux existants.

Le schéma directeur d'assainissement,
demandé depuis 3 ans par l'ADEVE, devrait en tenir compte.

- au niveau de la fourniture d'électricité, de gaz et d'eau.